AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Keep calm - Jiminal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

The Last Chance

Tout savoir sur moi

✤✤✤
๑ Age personnage : 24 ans
๑ Cris : 75
๑ Points : 2112
๑ Emploi : Chercheur
๑ Localisation : Quelque part autour de Columbus
๑ Humeur : Moyenne
๑ Age du joueur : 42

✤✤✤

MessageSujet: Keep calm - Jiminal   Dim 12 Jan - 14:12


 
Keep calm
Natalia and Jiminal

 


Comme souvent Natalia avait suivit le groupe de ceux qui passaient beaucoup de temps sur la route à la recherche de diverses choses utiles pour la communauté mais aussi pour tous. Et puis, c'était surtout une excuse pour ne pas rester avec les autres gens, Natalia n'aimait pas les tâches qu'on imposait aux femmes. Bien sur, chacun était libre de participer mais disons qu'elle se sentait plus en sécurité, plus à l'aise avec les membres de son groupe. Ces gens qui l'avaient sortit de l'enfer où elle se trouvait, et forcément ça crée des liens. Ce n'était pas toujours rose d'être dans un tel groupe parce qu'il était composé en majorité d'hommes et que parfois ils en venaient aux mains lorsqu'ils n'étaient pas d'accord. Mais elle y avait sa place, une place tout particulière malgré que bon nombre d'entre eux ne trouvaient pas sa présence opportune.
Ils avaient monté le camp à bonne distance de Colombus et comptaient bien passer une nuit à se reposer. C'était toujours à peu près au même endroit qu'ils se posaient et Natalia connaissait la forêt comme sa poche, depuis le temps qu'elle y venait. Armée de son couteau et de son arc elle était chargé de trouver de quoi se nourrir. Habituellement par ici on trouvait tout un tas de petit gibier, tel des lièvres et Natalia était donc partie en chasse, seule. Les étrangers n'aimaient pas s'aventurer par ici parce que l'endroit était un lieu de passage pour les gens de la communauté et les marchands donc en général c'était trop fréquenter pour penser à y montrer un quelconque piège, mais on n'était jamais à l'abri de rien.
Natalia entendit un bruit de craquement derrière elle et se retourna, armée de son arc elle était prête à tirer mais le lièvre fut plus rapide qu'elle, la flèche qu'elle avait décoché pénétra le sol boueux et elle pris la direction de l'endroit où celle-ci se trouvait afin de la récupérer. Les armes et les munitions étaient trop précieuses pour la gaspiller. Elle était donc en train de tenter de retirer sa flèche bien planté dans le sol lorsqu'elle entendit de nouveau des craquements mais cette fois-ci plus imposants. Ce ne pouvait être le lièvre, c'était trop important pour un si petit animal. "- Y'a quelqu'un ? c'est toi Evans ?"


 
© EKKINOX

_________________

« L'enfer c'est les autres »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

The Last Chance

Tout savoir sur moi

✤✤✤
๑ Age personnage : Quarante-deux ans.
๑ Cris : 23
๑ Points : 2054
๑ Emploi : Fauve sauvage, grand loup.
๑ Localisation : I am in the highway to hell.
๑ Humeur : Anarchorebelle.
๑ Age du joueur : 24

✤✤✤

MessageSujet: Re: Keep calm - Jiminal   Mer 15 Jan - 6:28

Joker & The Thief by Wolfmother on Grooveshark



Un homme traversa furtivement les bois. Les mains proches du sol, il dégageait silencieusement les branches sur son passage et se frayait un chemin à travers les ombres. Trois chiens, trois fauves immenses, les oreilles couchées en arrière, plats à terre, rampaient en se faufilant avec la célérité propre à ces prédateurs. L’homme resta un moment à sentir le vent la direction du vent. Et contourna le grand cerf. Il avait peur que son odeur ne soit portée aux narines du grand animal par la brise qui traversait la forêt. Lentement, il désépaula son arbalète et s’accroupit plus encore, le dos courbé pour se cacher sous la dense végétation. Les trois fauves virent leur maitre agir et firent de même. L’homme s’arrêta à bonne distance, arma son arbalète d’une flèche et mis en joug sa proie, cependant que les trois chiennes se rapprochaient précautionneusement d’elle avec une discrétion experte. La seconde suivante échappa au temps. La flèche traversa les fougères. Le bruissement des feuilles s’éleva en panique dans le silence nocturne et les fauves se mirent à aboyer derrière la proie en la poursuivant, tous crocs dehors.

Jiminal avait éteint le feu de camp depuis un moment. Les braises ne fumaient plus et la viande avait refroidit. Il se reposait sur le dos de Belle, repus et satisfait. Quelques heures que son esprit vagabondait seul à travers les eaux encore calmes de ses pensées. Il avait envie d’une clope. Jiminal avait été sevré depuis longtemps à cette drogue. Mais comme par nostalgie à cette sensation rappeuse de la vapeur qui lui arrachait quelques lambeaux de ses poumons, Jiminal se laissa penser qu’il pourrait trouver une cigarette en fouillant au campement ou en marchandant avec des commerçants nomades qui passeraient par le territoire. Bizarrement, ce genre de négociation se déroulait rarement sans une goutte de sang versé ou une menace proférée. Et ce soir, le vieux Texan était fatigué de toute lutte.

Gloria souleva une oreille. Puis la tête. Puis un bruissement ricocha à travers la brume de minuit. Jiminal reconnaissait le bruit de chaque bête de la forêt. De chaque espèce, de chaque race. C’était un chasseur doué et reconnu. Ce qui traversait la forêt n’était pas humain. Et il en fut d’autant plus certain, lorsqu’il se leva, qu’il s’agissait d’un groupe de membres de la Communauté. Alors, en position de faiblesse, même avec trois bestiaux sanguinaires à ses côtés, l’ex-nazi décida de s’éloigner et d’observer l’ennemi de son ami.

Oh, rien que ne fusse la Communauté n’engendrait la haine ou le mépris de Jiminal. Au contraire, ce groupe de petits survivants lui était d’une parfaite indifférence. Ou du moins essayait-il de s’en convaincre. Quand le Texan y pensait, il se répétait que jamais il ne se ferait accepter de pareils pacifistes. Et Jiminal n’essaya jamais d’intégrer le moindre groupe de survivant. C’était un maraudeur qui avait trouvé une aimable autarcie auprès d’autres maraudeurs de son acabit. Et Jiminal ne ressentait ni pitié, ni peur, ni haine envers ces gens qu’il pillait sans vergogne. Il y pillait nourritures, armes, animaux, parfois femmes. Le charognard ne considérait rien comme ne lui appartenant pas si le propriétaire ne réussissait pas à défendre ses biens par la force. Et peu réussissaient à défier la force et la violence du vieux loup.

Ses chiennes le suivaient toujours, fidèles. Jiminal avait à peine pris la peine d’emballer la viande dans du papier et des sachets et avait laissé son campement tel quel, cadeau au voyageur qui cherchera abri. Alors qu’il s’éloignait du groupe, une odeur affecta ses chiennes d’une bizarre méfiance. Le bruit d’une flèche qui se plante dans le sol. Une musique qui sonnait familièrement à l’oreille de Jiminal. D’un claquement de langue silencieux, il ordonna à ses animaux de rester près et de l’imiter : Il s’abaissa de nouveau au sol et approcha à pas de loup. Et sous l’impulsion de la curiosité (rares étaient les sentinelles qui osaient s’éloigner de leur groupe. Aussi Jiminal doutait que celle-là ne fasse partie du groupe qu’il rencontra plus tôt), s’approcha lentement de qui semblait être une jeune femme. Cette vue le laissa perplexe. Jiminal songea alors que celle-là était peut-être équipée d’items qui lui seraient peut-être utile à l’avenir.

Quand elle fit résonner sa voix dans la pénombre, le Texan jugea opportun de faire attaquer ses chiennes en premières. Il siffla et Gloria, Belle et Pixis bondirent d’un saut agile sur la jeune femme. Jim se redressa alors à son tour et ordonna aux animaux de s’écarter, son arbalète bien en joug contre la jeune femme.

« Bouge ou crie et je te tue. Jette tes armes et lève les bras. »

Il avait l’habitude et avait répété ces mots comme une vieille réplique apprise par cœur. La précision de son attaque, sa rapidité de réflexion laissait tout à penser qu’il ce n’était pas la première fois qu’il se retrouvait nez-à-nez avec un ennemi.

_________________
NO SYMPATHY FOR THE DEVIL.
love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

The Last Chance

Tout savoir sur moi

✤✤✤
๑ Age personnage : 24 ans
๑ Cris : 75
๑ Points : 2112
๑ Emploi : Chercheur
๑ Localisation : Quelque part autour de Columbus
๑ Humeur : Moyenne
๑ Age du joueur : 42

✤✤✤

MessageSujet: Re: Keep calm - Jiminal   Mer 15 Jan - 8:29


Keep calm
Natalia and Jiminal

 


Manque de chance il ne s'agissait pas d'être humain, du moins pas ce qu'elle pu voir avant que plusieurs masses imposantes ne lui tombent dessus. Elle n'avait pas eu le temps de sortir son couteau de chasse, planqué dans son étuis à sa ceinture et de toute façon elle savait que cela ne servirait à rien face à des animaux aussi imposants. Elle avait tenté de montrer qu'elle n'était pas hostile tout en espérant qu'un des chiens présent n'aurait pas l'idée de venir lui arracher la carotide. Elle détestait ces animaux, en général ils étaient sans maitre et absolument libres d'aller et venir donc incontrôlables. Mais elle n'en avait jamais encore vu rôder par ici. Ceux-ci étaient agressifs mais ne lui firent malgré tout pas de mal. On aurait même dit qu'en réalité ils l'encerclaient un peu comme on aurait fait avec un gibier mais qu'ils n'attaqueraient que sur des ordres extérieurs. Peu être avaient t'ils un maitre alors, Natalia craignait autant les bêtes que le maitre, car se servir de ce genre de chien en général ça n'est jamais pour faire le bien. Avec un peu de chance il la laisserait en vie, mais la chance n'était pas son allié depuis quelques heures.

Elle eut droit à une sommation qui en disait long sur les intensions du type qui voyageait avec les chiens. Un homme d'âge mur, du moins vu l'épaisseur de sa barbe on ne pouvait l'imaginer du même qu'elle. "-Ok..." Natalia posa doucement son arc sur le sol mais pas son couteau, pas immédiatement du moins. Il fallait qu'elle tente de parlementer, hors de question qu'il lui prenne tout. Ce qu'elle avait elle l'avait gagné et n'acceptait pas le fait d'être dépouillé de la sorte. Surtout qu'ils n'étaient pas à égalité, elle, était seule et lui accompagner d'un troupeau de chiens imposants. "- J'étais juste venu chasser pour me nourrir... vous n'êtes pas obligé de tout me prendre..j'suis pas votre ennemie..." Tout en parlant elle ouvrir l'étuis où se trouvait son couteau, attrapa celui-ci avec moult précautions et le déposa à terre, en signe de capitulation elle leva les bras comme demandé. Natalia était suppliante dans son regard, elle savait que même s'il prenait ses armes, rien ne garantissait qu'il s'arrêterait là, certain tuaient juste pour le plaisir et elle n'avait aucune envie d'être tué ce soir.


 
© EKKINOX

_________________

« L'enfer c'est les autres »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


The Last Chance

Tout savoir sur moi

✤✤✤

✤✤✤

MessageSujet: Re: Keep calm - Jiminal   

Revenir en haut Aller en bas
 

Keep calm - Jiminal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum rpg :: Zone RP :: ҳ̸ Alentours :: ҳ̸ La forêt-